Para una mejor experiencia, Por favor gira tu dispositivo

Contexte

Dans le secteur du ciment, Argos est leader en Colombie, le cinquième plus grand producteur d’Amérique latine et le deuxième plus grand du sud-est des États-Unis. La société possède neuf usines en Colombie, trois aux États-Unis et une au Honduras ; dix broyeurs de clinker en Colombie, aux États-Unis, à Haïti, au Panama, en République dominicaine, au Honduras, en Guyane française et au Suriname ; et vingt-quatre ports et terminaux de réception et conditionnement. La capacité totale installée est de 21 millions de tonnes de ciment par an.

Dans le secteur du béton, Argos est leader en Colombie et le troisième plus grand producteur des États-Unis. Elle possède 388 usines situées en Colombie, aux États-Unis, à Haïti et au Panama, en République dominicaine et au Suriname. La capacité totale installée est de 18 millions de mètres cubes de béton par an. Le modèle d’activité est fondé sur le client et sur le développement durable, c’est-à-dire viable du point de vue économique, qui respecte les personnes, qui est responsable et respectueux de l’environnement.

L’usine Argos est une unité de broyage de clinker d’une capacité 160 000 tonnes métriques

Présence sur le marché


Nos opérations

Usines de ciment 12 Broyeurs de clinker 9
Ports/Terminaux 32 Usines de béton +375
Centres de distribution 94 Bateaux propres et loués de façon permanente 6
Wagons ferroviaires 1276 Camions-malaxeurs +2700
Ciment (en millions de tonnes) 24 Béton (en millions de m3) 18

Informations financières

Revenus consolidés proches de (en milliards de pesos) 7,9
UInvestissement dans les communautés (en milliards de pesos) 74,529
EUtilité opérationnelle consolidée (en milliards de pesos) 4,91
Collaborateurs réguliers + temporaires = total 9 247+639 8,5
BAIIDA consolidé (en milliards de pesos) 1,5
Ventes de ciment (en millions de tonnes) 14
Ventes de béton (en millions de mètres cubes) 1,7

Cementos Argos S.A. est présente au Venezuela, par l’intermédiaire de sa succursale Corporación de Cemento Andino C.A., qui fait actuellement l’objet d’une action judiciaire relative à l’expropriation menée par le gouvernement vénézuélien, et concernant son usine située dans l’état de Trujillo. L’indemnisation que percevra Cementos Argos S.A. ou sa filiale Compañía de Cemento Andino C.A. est soumise aux décisions judiciaires des organes compétents de la République bolivarienne du Venezuela. Cementos Argos S.A. a résilié son investissement dans cette usine.